Aujourd’hui, les candidats et candidates ont le pouvoir ! Et même si nous, recruteurs, n’avons pas encore l’habitude de cette redistribution des forces, profitez, très cher.e.s candidat.e.s, de cette aubaine pour vous faire valoir intelligemment. Que ce soit en réponse à une annonce ou de façon spontanée, votre candidature doit suivre deux principes fondamentaux : professionnalisme et adaptation. Voici quelques conseils de la part d’une Recruteuse, pour vous donner toutes les chances de réussir dans un processus de recrutement.

Phase 1 : le curriculum vitae

Pour être pro, il faut tout simplement transformer son CV en véritable carte de visite professionnelle. L’idée est de donner envie à vos interlocuteurs de le lire, de poursuivre la lecture avec votre lettre de motivation et, in fine, de vous rencontrer.

Alors voici quelques astuces pour rédiger un CV magique :

  • Eviter les CV à rallonge : 1 page c’est bien, sauf exception.
  • Faire un CV à votre image, pas à celle que l’on attend de vous dans l’annonce.
  • Soigner votre présentation avec une structure logique et une mise en page aérée.
  • Relire et corriger les fautes d’orthographe, de grammaire ou de frappe.
  • Vérifier que les coordonnées indiquées sont bien à jour et correctes.
  • Mettre les mots-clés en gras en lien avec les compétences attendues sur le poste.
  • La couleur c’est bien, mais pas trop ! Utiliser une seule couleur, deux polices d’écriture et trois tailles de caractère maximum. Il faut attirer l’œil du recruteur, sans risquer de l’aveugler 😜
  • Adapter le CV à l’offre concernée avec une couleur de l’entreprise qui recrute, un titre spécifique ou toute autre information particulière qui vous permettra de vous démarquer.

 

Bannissez à vie :

  • Les mots inutiles : comme le titre « Curriculum Vitae » par exemple.
  • Le texte rédigé : sauf si c’est un pitch de présentation, mais pas plus !
  • Les compétences inutiles : de type « Anglais scolaire », ça on l’a tous plus ou moins…
  • Les infos incompréhensibles : le Bac Pro CVP a nécessité une googlisation pour ma part.
  • L’écriture italique ou les parenthèses : ça je ne suis pas fan mais c’est très personnel.
  • Les centres d’intérêts sans intérêt, du type « sortir avec des amis » ou alors, justifier du pourquoi c’est essentiel dans votre vie.
  • Les informations mensongères : mais était-ce vraiment nécessaire de le préciser ? 🧐

 

Enfin, les questions auxquelles je n’ai pas forcément de réponse et pour lesquelles c’est à vous de trancher : photo ou pas ? Age ou date de naissance ? Titre ? CV original ou classique ? Situation maritale, nombre d’enfants ou pas ?

Maintenant que votre CV est à votre image, passons à la deuxième étape. 🚀

 

Phase 2 : lettre de motivation or not lettre de motivation ?

Je n’ai pas vraiment envie de lancer le débat sur la nécessité de rédiger une lettre de motivation (ou pas…) parce que je passe systématiquement pour un dinosaure… Mais factuellement, si vous avez une information à transmettre au service recrutement et qui n’apparaîtrait pas sur votre CV, alors oui, c’est bel et bien dans la lettre de motivation que vous pourrez faire la différence.

Attention, une lettre copiée/collée d’un site Internet n’a absolument aucun intérêt. Il faut qu’elle soit à votre image, qu’il y ait du contenu pertinent et qu’elle colle aux attendus de l’entreprise.

  • L’annonce est fun ? Votre lettre doit l’être également.
  • L’offre d’emploi est technique ? Développez davantage vos compétences.
  • Le poste nécessite de la créativité ? Soyez-le vous aussi dans votre rédactionnel 🎨
  • L’organisation du travail nécessite un temps partiel, des horaires découpés ou des déplacements à la semaine ? Précisez votre disponibilité et/ou votre intérêt.
  • Vous n’avez pas le profil type ou les prérequis ? Expliquez pourquoi vous avez candidaté.
  • Vous avez un objectif précis, comme un contrat d’alternance ? Précisez-le 😊

La petite astuce en plus : si vous souhaitez une réponse à votre candidature, posez une question !

 

Phase 3 : l’entretien d’embauche

Mes conseils vous ont permis de décrocher l’entrevue ? J’en suis ravie ! C’est parti pour la phase 3 et c’est là que tout se joue. Je me permets d’enfoncer une porte ouverte : la réussite de cet exercice est entre vos mains. Personne d’autre que vous ne peut vous sauver la mise ici.

Alors quelle posture adopter ?

La réponse est simple : il s’agit de vous ! Vous seul.e avez la réponse à cette question. Mais avant toute chose : déstressez ! Le trac peut être votre pire ennemi. Alors, si vous êtes convaincu.e d’être fait.e pour ce poste, restez vous-même tout en ayant préparé votre entretien. Et croyez-moi, tout se passera à merveille !

  • Venez comme vous êtes, tout en gardant une posture professionnelle : une tenue correcte et adaptée, une ponctualité à toute épreuve et toute votre compétence technique en tête. Bon à savoir : une dose de bonne humeur, d’humour ou des traits d’esprit sont toujours appréciés, même par les recruteurs les plus intransigeants.
  • Epluchez en amont tout ce que vous pouvez savoir de l’entreprise : site web, réseaux sociaux, avis… Vous pourrez vous en forger une opinion mais aussi poser les questions auxquelles vous n’avez pas trouvé les réponses.
  • Préparez des réponses pertinentes : s’il vous manque des prérequis, on vous posera systématiquement des questions autour de cela… A tort ou à raison, les recruteurs apprécient tout particulièrement de mettre le doigt sur les potentielles lacunes, histoire, à minima, de savoir comment les contourner.
  • Faites preuve de curiosité et d’implication pour que la personne en face de vous puisse comprendre que l’entreprise, le poste et lui ou elle-même vous intéressent vraiment et que vous n’êtes pas là par hasard !
  • Et en guise de dernier conseil, qui n’est autre que le premier : juste, restez vous-même ! Le jour où on recrutera des robots, il sera toujours temps de se standardiser. Heureusement, on n’en est pas encore là ! Bonne nouvelle, vous et votre personnalité valez encore votre pesant d’or, alors faites-vous connaître tel que vous êtes au naturel. La sincérité, y’a que ça de vrai pour trouver le job idéal 😉 !

 

Cécile Girard

Responsable Agences Atrihom et dénicheuse de Talents ✨