Portrait d'Angélique, assistante de gestion chez AtrihomElle porte bien son prénom, peut-être inspiré par cette légendaire douceur angevine dans laquelle elle a baigné depuis son enfance. Et même lorsqu’elle s’énerve, cela ne se voit pas, dixit ses collègues. Portrait d’une assistante de gestion pour qui rigueur rime bien avec douceur.

Bien plus qu’une assistante de gestion

C’est au sein de l’agence d’intérim de Segré qu’Angélique fait ses premières armes. Déjà dotée d’un BTS assistante de gestion, elle se forme, en alternance, au métier d’assistante commerciale auprès de Linda. Sa licence RH obtenue, nous lui proposons un CDD. « A l’issue, je me suis rendue compte que je n’avais finalement pas la fibre commerciale », avoue-t-elle. Au pôle gestion, Isabelle avait besoin de renfort, elle bascule sur un poste d’assistante de gestion en CDI sur Angers.

Aujourd’hui, en binôme avec Marie, son quotidien consiste à gérer l’administratif des dossiers clients des quatre agences, les salariés intérimaires comme les entreprises. Parmi ses missions : la saisie des relevés d’heures et la préparation des éléments utiles à l’édition des bulletins de paie, la gestion des arrêts maladie, la déclaration des AT ou bien encore la facturation des clients entreprises.

Férue d’informatique, elle est toujours partante pour prodiguer un conseil en bureautique. Son expérience d’assistante commerciale lui permet également de venir en soutien d’une collègue, voire de pallier son absence au pied levé, si nécessaire. Une valeur ajoutée non négligeable dans une PME. On peut toujours compter sur Angélique !

Bien plus qu’un travail

Depuis 9 ans, elle aime que son métier ne laisse pas de place à l’ennui. A la variété des tâches, s’ajoutent régulièrement des imprévus à gérer et des changements de loi à intégrer qui nécessitent de la rigueur et une bonne dose d’adaptabilité. Outre la patience et la souplesse, son métier lui a aussi appris à être conciliante. Une qualité nécessaire lorsqu’il faut prendre en considération les attentes de chacun. N’aimant pas le conflit, c’est là que sa douceur fait mouche. Mais ce qu’elle apprécie par-dessus tout chez Atrihom, c’est « l’état d’esprit, les relations avec les collègues et l’ambiance au bureau. On ne reste pas cloisonné dans nos tâches sans se soucier des autres. Il y a une émulation collective ». Qui perdure bien au-delà du bureau lors d’un « After work », par exemple.

 


Lorsqu’elle ne travaille pas…

Angélique joue à l’assistante travaux ! L’isolation, le placo, l’électricité, le carrelage et la peinture n’ont plus de secrets pour elle depuis qu’elle a œuvré, avec son conjoint, à la construction de leur maison. Place maintenant à la décoration intérieure, l’un de ses passe-temps favoris, et à l’aménagement d’un nid douillet qui accueillera bientôt leur premier enfant. Carnet rose en vue !


D’autres portraits d’Atrihomien(nes) à découvrir :